Publié dans Non classé

Le dosha dominant Patha, ce qui vous fait du bien

tout d’abord voilà un lien fort utile pour apprendre quel est votre dosha  dominant: questionnaire aroma zone

En Ayurvéda, nous apprenons à distinguer notre nature profonde de l’état actuel qui nous habite. Puisque notre constitution reflète notre nature, certains questionnaires s’emploient à déterminer notre profil ayurvédique d’après notre apparence physique.

je dois avouer que je suis assez bluffée! déjà j’ai quasiment toutes les caractéristiques physiques de Patha, et ensuite dans les conseils et description mentales, je me reconnais totalement.

si comme moi vous êtes Patha, voilà un petit récapitulatif de conseils à suivre

Qu’est ce qu’un dosha?

En Ayurvéda, médicine traditionnelle de l’Inde, on aborde chaque personne en lui attribuant un dosha dominant (chaque dosha est représentatif, soit de la terre, de l’eau, de l’air ou du feu) c’es une « humeur » , qui ne caractérise pas seulement une nature psychologique mais également tout un ensemble de symptômes et caractéristiques corporelles. Par exemple tel dosha a du mal à digérer, tel autre aura des soucis de gorge quand émotionnellement ça ne va pas (et là je me reconnais en Patha, à chaque coup dur émotionnellement parlant, je sortais des angines rouges, et mon médecin homeo devinait et me disait qu’il fallait que ce que j’avais sur le cœur sorte, car si cela reste dedans, le corps va l’exprimer à sa manière)

Connaitre son dosha c’est améliorer notre état d’être et nos relations avec l’extérieur, que ce soit l’environnement, la nourriture ou nos relations personnelles.

le dosha Kapha

Les caractéristiques de l’eau et de la terre lui sont attribuées, et ont lui donne des qualités telles que : lourd, stable, froid, lent, doux, onctueux et visqueux.  Assure la stabilité entre le corps, l’esprit et l’âme et l’endurance physique et psychologique.

Dans l’organisme, kapha soutient le corps, le délimite et le protège, tenant le squelette en place tout en lubrifiant les articulations. Il se manifeste sous forme de liquides et de corps gras qui protègent des chocs et des frictions tout en isolant le corps. Dans l’estomac par exemple, kapha engendre une couche de mucus qui protège l’estomac des acides gastriques.

Lorsque notre dosha va bien, on se sent bien , équilibré, notre immunité fonctionne bien.

le lieu de prédominance de Kapha

Il se concentre particulièrement au niveau des poumons et de la gorge. On le retrouve aussi en prédominance au cœur, à la tête, dans les cheveux, à l’estomac, au niveau des graisses et dans le plasma sanguin qui nourrit les cellules. Mais aussi Poitrine, gorge, cou, nuque, langue, hypothalamus, nez, tissus adipeux, articulations, fluides corporels

Les traits physiques kapha

•Ossature large
•Tendance à la corpulence et au surpoids
•Traits larges et généreux
•Dents larges et bien formées
•Cheveux et yeux de couleur pâle
•Cheveux épais et/ou abondants
•Grands yeux doux
•Peau pâle, parfois moite et/ou grasse
•Voix basse et calme, parfois monotone

Et leur caractère?

Ce sont des gens d’un calme olympien, imperturbables. Leurs gestes sont lents, tout comme leur débit de parole. Fidèles en amitié, ce sont des personnes de confiance, même s’ils peuvent être rancuniers. Ils apprécient la vie en société et y sont appréciés.

Ils ont une nature patiente et sont réglés comme une horloge. Telle la Terre qui porte leurs pas, les Kapha sont réguliers, ont pleins d’habitudes. Posés, ils se lancent de façon réaliste dans leurs projets et sont facilement satisfaits.

Les Kapha sont forts, à tous les niveaux. La morphologie, bien sur, mais aussi émotionnellement: il est très difficile d’énerver un Kapha…

Très possessifs, ils s’épanouissent dans l’attention, le soutien, la compassion, la tendresse et l’amour.

Vous l’aurez compris, les Kapha sont attachants et aimants Et chacun peut transitoirement avoir des deséquilibres Kapha. Quels sont-ils? Ceux qui marquent un métabolisme…lent. Logique, quoi. Donc: constipation, prise de poids, oedèmes, problèmes circulatoires…

Le principe de l’Ayurvéda est donc : d’adopter les bons comportements et une bonne alimentation pour veiller à l’équilibre des doshas de sa propre constitution, en optant pour ce qui est à l’opposé des caractéristiques de votre ou vos doshas dominants.
de rééquilibrer le ou les doshas en cas de déséquilibre (pouvant aller jusqu’à la maladie) grâce à des comportements, une alimentation et des plantes adaptées.

Changer les habitudes

Les Kapha ont leurs habitudes bien ancrées, ils aiment leur confort, c’est dur de changer. Essayer de changer peu à peu, pas de changement radical d’un coup. Eviter la sieste en journée, privilégier le plein air (brise soleil mais pas le froid ou l’humidité).

– Opérer des changements régulièrement pour ne pas vous enliser dans votre routine habituelle.
– Essayer de faire chaque jour quelque chose de manière différente afin de surmonter votre horreur du changement.

Facteurs aggravants

– Le froid, la saison froide, le vent, les courants d’air, s’enrhume facilement
– Le sommeil excessif, la sieste
– Le manque d’exercice, le fait de ne rien faire
– Manger trop et mal (sucre, viande, fritures, laitages…)
– La prise de tranquillisants et sédatifs
– Le doute, les émotions ressassées, la possessivité, le manque de compassion

Quelques signes de déséquilibres de Kapha:

•sensation caractéristique d’être fatigué au réveil, hypersomnie
•excès de mucosités dans les poumons, les sinus
•prise de poids avec « rétention d’eau », lourdeur des 4 membres
•Tristesse, peine, mélancolie
•Démangeaisons légères, inconforts
•Fatigue, lourdeur, excès de sommeil
•Digestion lente, lourdeur après les repas
•Élimination lente
•Abondance de mucus
•Extrémités froides (pieds et mains)
•Salivation excessive, nausées
•Coloration blanchâtre et brouillée du mucus et de l’urine
•Surplus de poids, obésité
•Œdème, rétention d’eau

Alimentation:

Légumes :

Favoriser: Asperges, betteraves, brocolis, chou de bruxelle, carottes, chou, chou fleur, céleri, aubergines, haricots verts, légumes verts à feuilles, laitue, champignon, oignon, petits pois, pommes de terre, graines germées, poivrons, radis, épinard.

Eviter : concombre, patate douce, courgette, tomates.

Fruits :

Favoriser: Pomme, abricot, airelle, poire, grenade, fruits secs.

Eviter: Ananas, pêches, figues fraîches, bananes, melons, mangues, papayes, prunes, oranges, noix de coco, dattes, raisins, avocats, pamplemousses, les fruits sucrés, amers ou très juteux.

Légumineuses :

Toutes sauf haricots rouges et tofu.

Huiles :

Amande, maïs, carthame, tournesol en petite quantité.

Noix et graines, Epices et aromates :

Graines de tournesol, graine de potiron. penser au piment, poivre, moutarde. Favoriser: Toutes les épices et spécialement celles qui sont fortes et piquantes : piment, gingembre, poivre, ail.

Sucre :

Miel pur non chauffé

Eviter : sel.

Produits laitiers :Eviter le plus possible

Favoriser: Toutes les épices et spécialement celles qui sont fortes et piquantes : piment, gingembre, poivre, ail.

Patha et les bons moments de la journée

Du lever du soleil (vers 6 h) jusqu’à 10 h: activation de l’énergie des reins, des os, des sécrétions internes. Le corps et l’esprit s’éveillent, l’énergie est fraîche et lourde, l’être ravive son énergie interne.

En fin de journée, dès le coucher du soleil de 18 h à 22 h: énergie de la thyroïde. Le corps se pose, entre dans l’inertie, l’esprit ralentit son activité, tend à la réflexion et au raisonnement, l’être recherche le calme, un temps de pause, a besoin de s’asseoir et de se relâcher. Pendant le sommeil, l’esprit a l’occasion de finir de digérer les expériences de la journée et de compléter les désirs inassouvis. Les rêves ont souvent tendance à vous relier à votre dosha prédominant.

Au cours de la nuit de 2 h à 6 h: Le corps et l’esprit commencent à s’éveiller, l’être sort du sommeil profond, bouge ou remue, entre dans la phase de réveil.

Quelques conseils pour bien dormir
: Ne pas aller se coucher sans avoir eu une bonne digestion de la nourriture mais aussi des expériences mentales et émotionnelles de la journée.
Se coucher de préférence entre 23h et minuit.
Huiler son corps.
Eviter de regarder la télévision, être devant l’ordinateur, de lire au lit.
Utiliser une lumière tamisée et de la musique douce.

Soignez votre émotionnel

Recherchez la cause de vos émotions, notamment lorsqu’elles sont négatives (elles entraînent des douleurs et blessures émotionnelles perturbant l’esprit).
– Faites-vous des massages régulièrement, ils aident à libérer les émotions réprimées.
– Pensez à vous détendre, avoir un moment de tranquillité et avoir une attitude et des pensées aimantes à votre égard, à prendre conscience de qui vous êtes, de vous accepter tel que vous êtes et de vous respecter.
– Pratiquez la méditation vous aidera à comprendre vos relations.


quelques liens utiles sur Kapha

Fortuitudes – ayurvéda
Aroma Zone – Dossier ayurvédique

Publicités

Auteur :

30 ans, maman aveyronnaise de deux loulous , photographe, bénévole dans la protection animale, autodidacte, je suis passionnée d'histoire et de vieilles pierres. je suis passée au bio il y a 3 ans, et je fabrique tous mes cosmétiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s