Publié dans Non classé

Le dosha dominant Patha, ce qui vous fait du bien

tout d’abord voilà un lien fort utile pour apprendre quel est votre dosha  dominant: questionnaire aroma zone

En Ayurvéda, nous apprenons à distinguer notre nature profonde de l’état actuel qui nous habite. Puisque notre constitution reflète notre nature, certains questionnaires s’emploient à déterminer notre profil ayurvédique d’après notre apparence physique.

je dois avouer que je suis assez bluffée! déjà j’ai quasiment toutes les caractéristiques physiques de Patha, et ensuite dans les conseils et description mentales, je me reconnais totalement.

si comme moi vous êtes Patha, voilà un petit récapitulatif de conseils à suivre

Qu’est ce qu’un dosha?

En Ayurvéda, médicine traditionnelle de l’Inde, on aborde chaque personne en lui attribuant un dosha dominant (chaque dosha est représentatif, soit de la terre, de l’eau, de l’air ou du feu) c’es une « humeur » , qui ne caractérise pas seulement une nature psychologique mais également tout un ensemble de symptômes et caractéristiques corporelles. Par exemple tel dosha a du mal à digérer, tel autre aura des soucis de gorge quand émotionnellement ça ne va pas (et là je me reconnais en Patha, à chaque coup dur émotionnellement parlant, je sortais des angines rouges, et mon médecin homeo devinait et me disait qu’il fallait que ce que j’avais sur le cœur sorte, car si cela reste dedans, le corps va l’exprimer à sa manière)

Connaitre son dosha c’est améliorer notre état d’être et nos relations avec l’extérieur, que ce soit l’environnement, la nourriture ou nos relations personnelles.

le dosha Kapha

Les caractéristiques de l’eau et de la terre lui sont attribuées, et ont lui donne des qualités telles que : lourd, stable, froid, lent, doux, onctueux et visqueux.  Assure la stabilité entre le corps, l’esprit et l’âme et l’endurance physique et psychologique.

Dans l’organisme, kapha soutient le corps, le délimite et le protège, tenant le squelette en place tout en lubrifiant les articulations. Il se manifeste sous forme de liquides et de corps gras qui protègent des chocs et des frictions tout en isolant le corps. Dans l’estomac par exemple, kapha engendre une couche de mucus qui protège l’estomac des acides gastriques.

Lorsque notre dosha va bien, on se sent bien , équilibré, notre immunité fonctionne bien.

le lieu de prédominance de Kapha

Il se concentre particulièrement au niveau des poumons et de la gorge. On le retrouve aussi en prédominance au cœur, à la tête, dans les cheveux, à l’estomac, au niveau des graisses et dans le plasma sanguin qui nourrit les cellules. Mais aussi Poitrine, gorge, cou, nuque, langue, hypothalamus, nez, tissus adipeux, articulations, fluides corporels

Les traits physiques kapha

•Ossature large
•Tendance à la corpulence et au surpoids
•Traits larges et généreux
•Dents larges et bien formées
•Cheveux et yeux de couleur pâle
•Cheveux épais et/ou abondants
•Grands yeux doux
•Peau pâle, parfois moite et/ou grasse
•Voix basse et calme, parfois monotone

Et leur caractère?

Ce sont des gens d’un calme olympien, imperturbables. Leurs gestes sont lents, tout comme leur débit de parole. Fidèles en amitié, ce sont des personnes de confiance, même s’ils peuvent être rancuniers. Ils apprécient la vie en société et y sont appréciés.

Ils ont une nature patiente et sont réglés comme une horloge. Telle la Terre qui porte leurs pas, les Kapha sont réguliers, ont pleins d’habitudes. Posés, ils se lancent de façon réaliste dans leurs projets et sont facilement satisfaits.

Les Kapha sont forts, à tous les niveaux. La morphologie, bien sur, mais aussi émotionnellement: il est très difficile d’énerver un Kapha…

Très possessifs, ils s’épanouissent dans l’attention, le soutien, la compassion, la tendresse et l’amour.

Vous l’aurez compris, les Kapha sont attachants et aimants Et chacun peut transitoirement avoir des deséquilibres Kapha. Quels sont-ils? Ceux qui marquent un métabolisme…lent. Logique, quoi. Donc: constipation, prise de poids, oedèmes, problèmes circulatoires…

Le principe de l’Ayurvéda est donc : d’adopter les bons comportements et une bonne alimentation pour veiller à l’équilibre des doshas de sa propre constitution, en optant pour ce qui est à l’opposé des caractéristiques de votre ou vos doshas dominants.
de rééquilibrer le ou les doshas en cas de déséquilibre (pouvant aller jusqu’à la maladie) grâce à des comportements, une alimentation et des plantes adaptées.

Changer les habitudes

Les Kapha ont leurs habitudes bien ancrées, ils aiment leur confort, c’est dur de changer. Essayer de changer peu à peu, pas de changement radical d’un coup. Eviter la sieste en journée, privilégier le plein air (brise soleil mais pas le froid ou l’humidité).

– Opérer des changements régulièrement pour ne pas vous enliser dans votre routine habituelle.
– Essayer de faire chaque jour quelque chose de manière différente afin de surmonter votre horreur du changement.

Facteurs aggravants

– Le froid, la saison froide, le vent, les courants d’air, s’enrhume facilement
– Le sommeil excessif, la sieste
– Le manque d’exercice, le fait de ne rien faire
– Manger trop et mal (sucre, viande, fritures, laitages…)
– La prise de tranquillisants et sédatifs
– Le doute, les émotions ressassées, la possessivité, le manque de compassion

Quelques signes de déséquilibres de Kapha:

•sensation caractéristique d’être fatigué au réveil, hypersomnie
•excès de mucosités dans les poumons, les sinus
•prise de poids avec « rétention d’eau », lourdeur des 4 membres
•Tristesse, peine, mélancolie
•Démangeaisons légères, inconforts
•Fatigue, lourdeur, excès de sommeil
•Digestion lente, lourdeur après les repas
•Élimination lente
•Abondance de mucus
•Extrémités froides (pieds et mains)
•Salivation excessive, nausées
•Coloration blanchâtre et brouillée du mucus et de l’urine
•Surplus de poids, obésité
•Œdème, rétention d’eau

Alimentation:

Légumes :

Favoriser: Asperges, betteraves, brocolis, chou de bruxelle, carottes, chou, chou fleur, céleri, aubergines, haricots verts, légumes verts à feuilles, laitue, champignon, oignon, petits pois, pommes de terre, graines germées, poivrons, radis, épinard.

Eviter : concombre, patate douce, courgette, tomates.

Fruits :

Favoriser: Pomme, abricot, airelle, poire, grenade, fruits secs.

Eviter: Ananas, pêches, figues fraîches, bananes, melons, mangues, papayes, prunes, oranges, noix de coco, dattes, raisins, avocats, pamplemousses, les fruits sucrés, amers ou très juteux.

Légumineuses :

Toutes sauf haricots rouges et tofu.

Huiles :

Amande, maïs, carthame, tournesol en petite quantité.

Noix et graines, Epices et aromates :

Graines de tournesol, graine de potiron. penser au piment, poivre, moutarde. Favoriser: Toutes les épices et spécialement celles qui sont fortes et piquantes : piment, gingembre, poivre, ail.

Sucre :

Miel pur non chauffé

Eviter : sel.

Produits laitiers :Eviter le plus possible

Favoriser: Toutes les épices et spécialement celles qui sont fortes et piquantes : piment, gingembre, poivre, ail.

Patha et les bons moments de la journée

Du lever du soleil (vers 6 h) jusqu’à 10 h: activation de l’énergie des reins, des os, des sécrétions internes. Le corps et l’esprit s’éveillent, l’énergie est fraîche et lourde, l’être ravive son énergie interne.

En fin de journée, dès le coucher du soleil de 18 h à 22 h: énergie de la thyroïde. Le corps se pose, entre dans l’inertie, l’esprit ralentit son activité, tend à la réflexion et au raisonnement, l’être recherche le calme, un temps de pause, a besoin de s’asseoir et de se relâcher. Pendant le sommeil, l’esprit a l’occasion de finir de digérer les expériences de la journée et de compléter les désirs inassouvis. Les rêves ont souvent tendance à vous relier à votre dosha prédominant.

Au cours de la nuit de 2 h à 6 h: Le corps et l’esprit commencent à s’éveiller, l’être sort du sommeil profond, bouge ou remue, entre dans la phase de réveil.

Quelques conseils pour bien dormir
: Ne pas aller se coucher sans avoir eu une bonne digestion de la nourriture mais aussi des expériences mentales et émotionnelles de la journée.
Se coucher de préférence entre 23h et minuit.
Huiler son corps.
Eviter de regarder la télévision, être devant l’ordinateur, de lire au lit.
Utiliser une lumière tamisée et de la musique douce.

Soignez votre émotionnel

Recherchez la cause de vos émotions, notamment lorsqu’elles sont négatives (elles entraînent des douleurs et blessures émotionnelles perturbant l’esprit).
– Faites-vous des massages régulièrement, ils aident à libérer les émotions réprimées.
– Pensez à vous détendre, avoir un moment de tranquillité et avoir une attitude et des pensées aimantes à votre égard, à prendre conscience de qui vous êtes, de vous accepter tel que vous êtes et de vous respecter.
– Pratiquez la méditation vous aidera à comprendre vos relations.


quelques liens utiles sur Kapha

Fortuitudes – ayurvéda
Aroma Zone – Dossier ayurvédique

Publicités
Publié dans Spécial pousse

Bain d’huile de ricin aux racines , et huile de coco sur les longueurs

Pour donner un coup de pousse (à la pousse) j’ai posé de l’huile de ricin en racines et de l’huile de coco sur les longueurs, et j’ai laissé poser toute la nuit sous un bonnet en satin (ne pompe pas )

le matin, j’ai shampouiné avec Mon shampoing solide au Rhassoul , j’ai fait deux lavages et c’est tout, pas d’après shampoing ils étaient déjà doux et j’ai laissé sécher à l’air libre, résultat sur cheveux secs:




mes cheveux sont vraiment très soyeux, brillants, j’aime beaucoup!

Publié dans Résultats des bienfaits en photo, Shampoings

Résultat de mon shampoing clarifiant (2 mois après le dernier) j’aime !

Quelques infos sur le shampoing clarifiant ici

L’intéret d’un shampoing clarifiant en photo
Le shampoing clarifiant au bicarbonate de soude

Mon dernier shampoing clarifiant date du 10 mai, soit plus de deux mois

j’ai donc préparé un récipient avec un tiers de bicarbonate, et de l’eau chaude, et j’ai procédé comme d’habitude (plus d’explications dans les articles cités plus haut)

mes cheveux ce matin:

doux, souples, maintenant que j’ai trouvé leur routine, tout va bien
ils sont propres lavés hier soir après notre baignade

chaque fois je suis surprise de l’eau, et surtout de ce que les cheveux meme propres peuvent évacuer

une fois le shampoing purifiant rincé j’ai rien mis, j’ai juste mis la serviette microfibre puis laissé sécher à l’air libre, les anglaises et boucles se sont faites seules (photos sans flash lumière du jour seule):





Publié dans Mes coupes de cheveux, Résultats des bienfaits en photo

Bilan d’un an de 100 % naturel – Evolution en photo (coupes , dépointages, massacres)

L’année dernière, au mois de juillet, au départ ils étaient tres secs, emmêlés facilement, cétait un sacré boulot à déméler, ils étaient électriques lors du brossage, et se re emmêlaient vite. Au toucher ils étaient secs. j’avais fait un dégradé progressif qui faisait qu’au bout des pointes ça faisait un triangle inversé. A l’époque je faisais du henné, mais question soin ça se limitait à un shampoing et après shampoing bien chimique bourré de silicones. Ce qui m’a emmenée à m’intéresser au naturel? la force des choses, mon fils , grandissant, j’avais un peu plus de temps à moi, donc j’ai commencé à lire des articles sur le naturel, le bio et étant dans le henné depuis plus de 10 ans, ça me paraissait la suite logique, mais je crois que l’élément déclencheur a été ma prise de conscience de la grosse arnaque des produits du commerce , et déchiffrer leur compo, là tu te prends une gifle et tu ouvres les yeux. je suis donc passée au naturel, mes enfants ont que du naturel ou du bio (soit j’achète bio, soit je fais moi meme)

un mois après, que du naturel, plus de chimique, ils sont doux, soyeux, plus de nœud ils sont plus jolis. je débute doucement et commence par faire moi meme mes shampoings, après shampoing, et hennés soins. je découvre le henné gloss.

2 mois de naturel, je fais des masques au henné et poudres ayurvédiques , je fabrique mes après shampoings à la noix de coco, je fais un henné brun grenat, et un henné noir, mes cheveux foncent.

octobre, déjà 3 mois de naturel
je teste les leave in, mais sur mes cheveux peu poreux c’est trop lourd, je mets un spray hydratant chaque jour, je fais un henné neutre/semaine et un henné noir tous les 1 jours
1 ere coupe de pointes qui va égaliser les longueurs et enlever le dégradé par palier que j’avais
je perds un peu mes belles frisettes (trop de hennés), je fabrique mes premiers gloss , je découvre le coco silicone. coté routine je garde le spray aloe glycérine, et mes masques aux poudres

4 mois de naturel: novembre
je mets au point un spray à base d’amla
je commence les bains d’huile
je fais un carré plongeant le 14 novembre (misere de misère qu’est ce qui m’a pris ?!)
et donc après quelques jours je décide de dooper la pousse
je fais mon 1er shampoing clarifiant

décembre, 5 mois

je stoppe momentanément les après shampoings que je faisais et ne les brosse plus après le shampoing, afin de préserver les boucles
2.5 cm de pousse
je coupe 3/4 cm devant pour éradiquer peu à peu le coté plongeant

janvier 2015: 6 mois!
j’entretiens mon noir avec des masques spéciaux cheveux noirs, ou du henné
je teste le conditionneur végétal mais il est plus lourd sur mes cheveux
j’utilise des sprays spécial pousse
je fabrique mes propres liniments pour mon fils et pour me démaquiller

Février: 7 mois
je fabrique mes 1er baumes à lèvres ainsi qu’un démaquillant maison
je fais de l’indigo pur qui me donne les reflets bleus
les cheveux ont bien poussé dans la nuque
je shampouine avec du shikakai, recette adoptée
je ne fais plus de bains d’huile mais j’en mets dans mes hennés soins
je tambouille avec le coffret Liss and shine

Mars : 8 mois je flingue le carré plongeant et fait un carré droit, sacré perte de longueurs snif

je découvre l’honeyquat et l’adopte dans mes sprays
je fabrique aussi des recettes pour enfants (gel douche etc)
je fais mon 1er dentifrice et on 1er shampoing solide
je me démaquille uniquement avec les disques lavables que j’ai crées
je crée mon 1er deo
ce mois ci j’ai plutôt exploré l’ère tambouillesques, j’ai pas changé grand chose à ma routine capillaire je me concentre sur des recettes beauté ou pour la maison (bu revoir ces cheveux courts ça fait froid dans le dos)


avril: 9 mois
je commence le rituel du soir des coiffures protectrices,
je teste la spiruline en masque , j’apprécie les après shampoings Lavera, je fabrique ma lessive
je fais rien de spécial, rien niveau pousse, et pourtant ils ont énormément poussé ce mois là

mai : 10 mois
je ne les lave plus qu’avec des shampoings solides, continue les hennés hebdomadaires (neutres)
je continue les sprays
mes boucles reviennent peu à peu, j’ai dépointé 2 cm
je tente d’éclaircir ma chevelure a coups de lait de coco et d’argile verte (coup de tete) puis ça marche pas et je change d’avis ( je suis assez impulsive quand j’ai quelque chose en tete d’où le coup du carré plongeant qui me sert de leçon)

juin: 11 mois
je fais un spray quotidien à l’honeyquat pour hydrater et continue les masques chaque semaine (henné neutre ou poudre ayurvédiques)
retour des boucles en force avec anglaise,
coiffures protectrices la nuit (macarons, mais plus souvent les tresses)

juillet: un an !!!
maintenant, je ne fais que ceci:
tous les jours hydrater (le soir après démelage) avec du gel d’aloe vera et je scelle l’hydratation en passant une noisette d’huile dans les cheveux (parfois un peu d’huile aux pointes)
puis ma coiffure protectrice adoptée c’est le chignon haut
une fois par semaine un masque henné neutre ou poudres ayurvédiques avec actifs , thé nir suivant l’effet recherché
plus de henné noir car les poudres foncent mes cheveux
lavage avec un shampoing solide ou au rhassoul/shikakai

et très peu d’après shampoing (visuellement je mets l’équivalent d’une piece de deux euros dans la main, avant j’avais la main lourde)
j’ai fait le tour 🙂 j’ai retrouvé mes boucles d’antan et mes anglaises 🙂 comme quoi l’effet lissant du henné peut etre réversible



bilan:
j’ai appris à comprendre mes cheveux et ce qu’ils aiment , j’ai retrouvé une qualité et un volume supérieur à mon départ dans le naturel, je retrouve de la longueur peu à peu, mon objectif pour cette année jusqu’à décembre serait de retrouver la longueur que j’avais avant la coupe carré plongeant

plus jamais d’idée comme un carré plongeant!! (mais fallait que je le fasse sinon ça m’aurait taraudée un moment)

j’ai sacrément allégé ma routine et mes cheveux & boucles s’en portent mieux, faut dire que je me suis rendue compte que les premiers mois à trop vouloir bien faire je faisais trop de soins, ils étaient donc plus lourds, les boucles détendues, et après un shampoing clarifiant et une routine allégée ils vont mieux. j’ai découvert des cheveux très différents de ce qu’ils étaient avant, ils sont plus beaux. Je continue donc sur cette lancée.

en bonus une mosaïque de cette année naturelle

on se rend compte avec cette mosaïque que je me suis retrouvé « à zéro » question longueurs en mars ou j’ai du faire un carré droit et égaliser tous les cheveux
de mars à juillet je me rends compte que la pousse est impressionnante

et …..

le meilleur pour la fin
un comparatif entre avant (avec du chimique) et maintenant au boulot d’un an de naturel

Publié dans Maison

Spray désodorisant pour toilettes


En été, il arrive que nos bambins oublient de tirer la chasse, et avec la canicule, ça peut sentir vite les toilettes.

J’ai donc réalisé un spray désodorisant, la recette est simple!

25 ml d’alcool à 70° (ou de la vodka mais là c’est du gâchis hihi)
100 ml d’eau
10 gouttes d’huiles essentielles de votre choix

mélangez tout cela , étiquetez et gardez hors de portée des enfants.

Utilisation:
secouez avant emploi, et pulvérisez dan votre toilettes.

Publié dans maquillage

Gloss ultrabrillant à l’aloe vera

(J’ai passé du temps à corriger et élaborer cette recette, alors si vous la faites, pensez à mentionner la source, certaines recettes représentent du temps passé à la travailler 😉 )

Les ingrédients et dosages :

gel d’aloe vera: 3 ml

huile de coco: 1.5 ml

huile de pépins de raisin: 3 ml

beurre de karité: 3 ml

cire d’abeille: 1.5 ml

(facultatif) colorant naturel rouge baiser : 2 gouttes

La préparation:

Faites fondre dans un bol au bain marie la cire , les deux huiles, le beurre. Lorsque la cire est fondue sortez et ajoutez aussitôt le gel d’aloe et fouettez vite, sinon ça fera des grumeaux. j’ai divisé en deux la préparation, j’ai versé avec une pipette dans le flacon oriflamme, et dans l’autre flacon j’ai rajouté deux gouttes de colorant rouge baiser avant de transvaser dedans. Cela va colorer discrètement les lèvres:

(les flacons et ingrédients viennent tous de chez Aroma Zone , vous trouverez le tube de gloss ici et le flacon oriflamme

J’aime la texture, légère sans couler, et assez épaisse sans étouffer ou faire effet masque ou pateux

Mes lèvres sont hydratées et douces , ça dure un bon moment, j’ai meme laissé tomber le baume à lèvres c’est dire!

et surtout ça brille!

Publié dans méthodes et coiffures

Quelle coiffure protectrice pour du volume et de grosses ondulations? (test et photos)

ESSAI 1: Après avoir testé les tresses, j’avais envie de tester le chignon. Je pensais que ça allait aplatir les cheveux, les rendre peu volumineux.
J’ai procédé à ma routine habituelle du soir (démêlage, aloe vera en gel sur les longueurs, et scellée par une noisette d’huile végétale.

Puis j’ai entortillé en une seule mèche et fait le chignon, que j’ai attaché avec un nœud après avoir entré les pointes des cheveux dedans.

Ce matin en relâchant le chignon, j’ai vraiment adoré ce coté boucles larges , volume. bon l’inconvénient c’est que ça remonte beaucoup les cheveux donc fait perdre un peu de longueurs.

Je refais ce soir mais en mettant du beurre de karité sur mes pointes qui me paraissent sèches sur les photos

ESSAI 2:  le lendemain j’ai fait un second essai mais cette fois j’ai mis du beurre de karité sur les pointes
résultat ce matin moins de volume , cheveux un peu alourdit, donc faudra que je réessaie mais cette fois en hydratant les pointes avec une huile légère (pépins de raisin par exemple)

en enlevant juste le nœud, ça tombe pas XD

Essai 3 : le plus concluant

j’ai seulement brossé les cheveux puis appliqué sur les pointes une noisette d’huile de pépins de raisin, les longueurs ont eu seulement du gel d’aloe vera.
c’est doux, léger, brillant et volumineux, donc approuvé

pour finir un comparatif entre les deux coiffures protectrices que je fais le plus souvent la tresse VS le chignon. Je vous laisse juger par vous même 😉

Publié dans Après shampoing

Soin démêlant après-shampooing au Monoï

Ayant fini récemment mon après shampoing Lavera à la mangue, il me fallait faire un après shampoing, mes cheveux question émulsifiant, apprécient le BTMS (je fais un shampoing clarifiant par mois donc pas de coté occlusif) c’est le seul qui me les démêle correctement (facilite le démêlage et laisse les cheveux doux et soyeux) et me les alourdit pas contrairement au conditionneur végétal.

Je gardais donc sur un post it « refaire un après shampoing » quand j’ai vu la recette de Bio’té Natur’elle  et son article Soins démêlant inspiré de cette recette Aroma Zone:Soin démêlant après-shampooing au Monoï

Les ingrédients et dosages:

j’ai modifié les dosages pour faire un pot de 100ml (en gardant les memes pourcentages)

Huile de coco: 5 ml
Emulsifiant BTMS : 10ml
Eau minérale : 79.4 ml
Actif cosmétique Provitamine B5 : 4 ml
Fragrance cosmétique naturelle Monoï: 1 ml
Conservateur Extrait pépins de pamplemousse: 20gouttes (0.6 ml)

Procédé:

Mettez au bain marie deux bols. Dans le premier le BTMS avec l’huile de coco, et dans le second bol l’eau. Quand le BTMS a totalement fondu, sortez les bols et mélangez les ensemble. Remuez durant 3 minutes. Puis mettez votre bol dans un fond d’eau froide. Remuez encore 3 minutes. Puis ajoutez le conservateur, la provitamine et la fragrance un à un , en remuant entre chaque ajout. Mettez en pot ou en flacon.

j’aime beaucoup l’odeur et la texture!

Petit rappel: le BTMS est déconseillé dans les produits destinés aux enfants.

Publié dans shampoing solide

Shampoing solide au Shikakaï / et Shampoing solide au Rhassoul

Pour ces deux shampoing, il faut mettre au bain marie l’eau, le SCS, l’huile et la poudre , remuer durant la cuisson et mélanger comme on mélange une salade en allant au fond,  puis une fois fondu, sortir du bain marie, remuer, rajouter l’actif et l’huile essentielle, remuer et mettre dans un moule, bien tasser en écrasant la pate avec une cuillère. On laisse une heure au frigo avant de démouler, et on laisse sécher 2h avant d’utiliser.

Pour le shampoing solide au Shikakaï

Plus d’infos sur le Shikakai : Shampooing végétal Shikakaï en poudre

Pour le shampoing solide au Rhassoul

Plus d’infos sur le Rhassoul: Rhassoul du Maroc (Ghassoul)

Pour ces deux shampoing, il faut mettre au bain marie l’eau, le SCS, l’huile et la poudre , remuer durant la cuisson et mélanger comme on mélange une salade en allant au fond,  puis une fois fondu, sortir du bain marie, remuer, rajouter l’actif et l’huile essentielle, remuer et mettre dans un moule, bien tasser en écrasant la pate avec une cuillère. On laisse une heure au frigo avant de démouler, et on laisse sécher 2h avant d’utiliser.

Abréviations utilisées:
SCS : sodium coco sulfate (voir plus d’infos sur ce tensioactif ici: Tensioactif Sodium Coco Sulfate )
HE: huile essentielle

Publié dans Soins cheveux à base de poudres

Masque purifiant au Rhassoul en photo. 10/10 :)

Quelques propriétés du Rhassoul:

Pour les cheveux: Nettoyant et dégraissant doux, apporte du volume et du gonflant aux cheveux (on l’utilise en masque capillaire ou en shampoing)

Pour la peau: Nettoyant et dégraissant doux, purifiant et désincrustant, décongestionnant

Mon masque:

3/4 de rhassoul
de l’eau chaude ajoutée peu à peu jusqu’à une consistance correcte
du sirop d’agave (deux cuillères à soupe)
un yaourt nature
10 ml d’huile végétale

L’application bof bof

En versant le rhassoul dans votre récipient, vous verrez que la poudre est très différente de la texture de la poudre de henné ou autres poudres ayurvédiques. Celle la est plus lourde et sableuse. En mélangeant, on voit qu’elle est presque rigide. elle me rappelle la texture de l’argile verte mélangée a de l’eau.

l’application est moins facile qu’en shampoing, car la pate plus épaisse accroche bien le cheveux, et c’est un peu galère d’arriver à bouger les cheveux mèches à mèches pour écarter les racines … à voir après la pause. je laisse poser 1h. Quand au visage j’ai laissé poser 10 min à peu près avant de rincer à l’eau et déjà la peau est plus douce lisse et plus lumineuse. A refaire c’est sur.

Après le temps de pause.

Je m’attendais à des cheveux emmêlés rêches ou poisseux, et surtout secs.

J’ai rincé à l’eau chaude, et j’ai été surprise par le coté lisse et soyeux, les cheveux n’étaient pas emmelés, au contraire, ensuite j’ai apprécié la légèreté et le volume sous les doigts, ça a été un vrai moment de détente. Le rinçage a donc été facile. J’ai ensuite fait un après shampoing (mon coup de cœur du moment) celui à la mangue , de la marque Lavera (l’odeur est exquise, fruité et légère)

puis j’ai laissé sécher naturellement comme d’habitude. Peu à peu, au fur et a mesure qu’ils sèchent, ils gagnent en volume.
Ils sont brillants, doux, ondulés comme j’aime avec quelques anglaises meme et surtout volumineux




si vous recherchez du volume , des ondulations définies et de la brillance je vous le conseille